La place du nom de famille dans la vie

La place et l’influence du nom de famille dans la vie sont immenses, comme le montrent les diverses constatations ou citations suivantes :

  • « le nom d’un homme est pour lui le mot le plus important de tout le vocabulaire », a dit l’américain Dale Carnegie. En marketing et en communication, cela se vérifie tous les jours,
  • « le nom propre d'un homme n'est pas comme un manteau qui pend autour de lui et qu'on peut tirailler et arracher, c'est un vêtement parfaitement adapté, quelque chose comme une peau, qui l'a recouvert comme entièrement et qu'on ne peut gratter ou écorcher sans le blesser lui-même» (Goethe),
  • « l’adulte civilisé n’est pas loin de trouver que son nom ne fait qu’un avec sa personne » (Freud).
  • « Le nom propre n’est pas un simple attribut, il est l’essence même de l’être. (…) Le patronyme est un des substrats essentiels de l’identité » (Lévi-Strauss),
  • « Tout homme est enfermé dans le cercle d’un mot : son nom» (Mallarmé).

 

Le nom de famille compte partout et à tous les niveaux. Un nom peut aider ou non à réussir. Un nom illustre ou connu, noble ou à particule, peut servir, par exemple en politique, alors qu’un nom bref et anonyme, tel que celui de « M. Blot », personnage d’un roman de Daninos, n’offre rien : «  Si Bonaparte était né avec un nom pareil, jamais il n'eut fondé d'Empire ».

 

L’homonymie ne laisse jamais indifférent, tantôt rapprochant, d’autres fois, perturbant et dérangeant, voire conduisant au tribunal pour se défendre d’éventuels « doubles ». « Touche pas à mon nom!», l’emprunter, l’écorcher, mal l’orthographier provoque autant de troubles désagréables.

Changer de nom ne serait donc être sans conséquence. Un nom nouveau dote la famille d’ « une généalogie fantôme »...