Un nombre d’ancêtres délirant

Avez-vous déjà réfléchi à cela ? vous avez 2 parents, qui en avaient eux-mêmes 2 (vos 4 grands-parents), qui en avaient eux-mêmes 2 (vos 8 arrière grands-parents), et ainsi de suite, soit 16 arrière arrière grands-parents, 32 arrière arrière arrière grands-parents, 64 arrière arrière arrière arrière grands-parents, 128, 256, 512, 1 024, 2 048, 4 096… (c’est ce que l’on nomme, en mathématiques, une progression arithmétique).

 

Cette réalité irréfutable appelle quelques commentaires :

  • un homme ou une femme de trente ans compte ainsi :
    • 256 ancêtres adultes à l’époque de la Révolution,
    • plus de 4 000 ancêtres nés au début du règne de Louis XIII, époque à laquelle on peut, dans la bonne moyenne, espérer remonter,
    • 134 127 728 ancêtres à la 27ème génération, contemporaine de saint Louis,
    • plus de 16 000 milliards contemporains de Charlemagne.
  • ces chiffres vous font douter ? pourtant, ils sont indiscutables. Vous objecterez que la terre, au temps de Charlemagne, ne comptait même pas un milliard d’habitants… L’explication tient au fait que par le jeu de l’implexe des ancêtres, nous sommes tous issus de mariages entre cousins répétés et ignorés des intéressés, ce qui fait que pour 16 000 milliards d’ancêtres théoriquement différents, nous n’en trouverions peut-être que deux millions réellement différents.